À la découverte du métier

Description

Petite histoire de l'art du moulage

Le moulage tire son origine au temps de la préhistoire alors que l'homme découvre le feu et la fonte du bronze puis ensuite de l'acier, son usage est essentiellement à but utilitaire. Ce n'est qu'au fil du temps qu'il entre au service de reproductions artistiques notamment pour les statuaires et de l'art décoratif.

Aujourd'hui Le moulage est un outil primordial tant pour l'industrie que pour le milieu artistique.
Nous vous proposons un aperçu rapide des différentes expressions au cours des millénaires de l'art du moulage.

La technique du moulage remonte à la préhistoire, alors que le chasseur se déplaçait il emportait avec lui un moule en pierre ou en métal pour refondre des pointes de flèches ou outils. c'est la plus ancienne trace de moule connue à ce jour.


Ensuite, nous retrouvons du temps des pharaons en égypte des traces de moulage pratiqués sur les morts pour prendre l'empreinte du visage, mais aussi des tirages d'objets dédiés au culte.

La civilisation grecque laisse également des preuves de l'utilisation du moulage dans ses modes de reproduction avec des tirages en bronze.

La civilisation romaine ensuite pratique le moulage d'après sculpture, s"illustrant par des reproductions de bustes mais aussi de scènes ou de créations dédiées aux divinités.Il s'agit souvent d'épreuves tirées en bronze.

La période médiévale n'est pas plus productive, il existe tout de même un marché à cette époque pour de riches seigneurs qui font appel à des statuaires pour leur auto-portrait dans le but d'exécuter un épreuve en bronze, ou encore quelques objets sculptés à vocation utilitaire.

C'est l'époque de la renaissance qui donne vie à la fonction artistique tant en architecture en peinture qu'en sculpture avec les commandes de construction et d'embellissement des châteaux.Cette période va jusqu'à la fin du règne de Louis XVI. Nombreuses sont les reproductions partant d'originaux en pierre en bois ou en terre dont sont issus tant des bronze que des plâtres.

La période napoléonienne demeure une date marquante pour la sculpture et par conséquence celle de la fonte de bronze avec ses vastes chantiers et commandes autant pour l'art sculptural que pour des pièces à vocation utilitaire.

Dernière grande époque lié à un style du XIX ième siècle, Napoléon III qui reste dans la lignée d'un art académique et officiel très figé mais non sans de nombreuses épreuves de tout genre.

Arrive le XX ème siècle avec sa multiplicité de styles et d'auteurs, mais aussi de matériaux qui vont progressivement quitter le moulage en plâtre ou en bronze pour d'autres matières telles que des résines en tous genres, altuglass, et autres produits synthétiques divers qui servent aussi bien en matériaux de modelage qu'en matériaux de tirage.